DESSINS DE PRESSE : Taxe sur les chiens

Imprimer

Sur ce coup, je suis en peu colère..Bon parlons pas du fond, mais de la forme...... Nous avons un parlement constitué d'élus qui représentent le peuple. Ils sont là pour proposer, modifier, prendre des décision et voter des motions, etc, etc...Concernant cet impôt sur les chiens, il y eu un  vote et une majorité est sortie des urnes. Les perdants, illico presto n'ont pas accepté le vote du parlement ou ils ont été minorisés et ont immédiatement lancé une récolte de signatures pour faire un référendum (il en faut minimum 500) et bien sur ils les ont immédiatement obtenu. (n'importe quel clampin a 1'000 amis sur facebook..alors 500 signatures ..finger in the nose). donc on aura droit à un référendum, qui a un coût en plus bien sur et cela nous fait encore une belle occasion de voter.....génial....Bon suite à tout cela, je pose THE QUESTION...à quoi sert de faire voter les députés au parlement, si chaque fois "les perdants" ou "mauvais perdants" déclarent et se lancent dans la foulée au lancement de référendums car ils n'acceptent pas le vote et la décision démocratique sortie droit de leur bouton rouge ou vert sur le pupitre de leur siège au parlement...(et cela arrive de plus en plus souvent  lors de votes, locaux, cantonaux, ou même nationaux !!!!!! Ne pourrait-on ne serait-ce que par respect des institutions mettre un DELAI minimum (par exemple 2 ans) aux perdants d'un vote ou d'une élection, AVANT
qu'ils puissent lancer une contre offensive. Cela devient trop facile.... et peut-être on désengorgerait la place pour d'autres sujets sur lesquels on pourrait débattre .......Non?

Genève, taxe, chiens, votation, referendum

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.